Phénomènes météorologiques / La trombe marie, tornade des mers

La trombe marie, tornade des mers

Le grand large exerce une fascination depuis le rivage qui mêle attrait et crainte, et ce malgré toutes les avancées scientifiques de notre temps qui ont démystifié l'espace. On sait aujourd'hui ce qui peut provoquer feux de Saint-Elme, maelstroms, et autres trous de mer, ce qui n'empêche pas les phénomènes marins de défier cette ambition de l'homme à contrôler son environnement. La preuve en est les trombes marines, qui sont à la mer ce que les tornades sont à la terre.

La trombe marine est la formation d'une colonne, principalement composée d'air mais auquel s'ajoute de l'eau et autres éléments poussiéreux, entre une étendue d'eau et un amas nuageux. Il existe plusieurs types de combinaisons météorologiques qui provoquent des trombes, néanmoins toutes ont des généralités en commun. C'est un phénomène diurne, qui démarre du ciel vers l'eau, et la puissance des vents mobilisée est en moyenne inférieure à ce qui se passe lors de tornades sur terre ferme.

Deux phénomènes se rattachent à la trombe : la trombe d'air froid et la trombe dite tornadique. Le premier peut se déclarer en cas d'air passant au-dessus d'une eau plus chaude, ce qui amène l'air rafraîchit à s'élever, mais étant donné qu'il contient de l'eau un nuage se forme. Le mélange de vents horizontaux et verticaux provoque un tourbillon d'où naît la trombe. Parfois, dans une situation très peu répandue, la trombe d'air froid s'accompagne de projections de neige, si l'air froid est inférieure à la température de glaciation de l'eau plus chaude.
La trombe tornadique, potentiellement plus puissante, a besoin d'un orage pour se constituer, de la même manière que les tornades terrestres, desquelles elle tire son nom. Un régime particulier de vents antonymes, tout comme les trombes d'air froid mais avec des conditions climatiques aggravantes, provoque ce type de trombes. Elles peuvent par ailleurs se poursuivre sur terre, contrairement à la précédente.

On rapporte chaque année quelques centaines de trombes marines sur le globe. Potentiellement dangereuses, elles sont toutefois rarement la cause de dégâts importants, si ce n'est lorsqu'elles accompagnent des cyclones, ce qui même là n'en fait pas le risque principal pour l'homme.
La trombe marie, tornade des mers