Neige

De la formation des flocons de neige.

C'est dans l'atmosphère par condensation de l'eau(H2O) ou congélation des gouttes d'eau en surfusion que se forme les cristaux de neige. Cette précipitation naturelle s'effectue principalement lorsque la température est inférieur à 0°C, avec le froid l'air contient en excès de la vapeur d'eau, et avec une température au niveau du nuage d'environ 12°C ou moins les impuretés présentes créent la cristallisation des gouttelettes de cette vapeur d'eau pour former une première entité de glace.
Petit à petit la base de glace attire d'autres gouttelettes d'eau pour finalement donner la forme hexagonale et symétrique au flocon (que Johannes Kepler est le premier à remarquer en 1911). En effet la disposition des cristaux est due à plusieurs facteurs tel que l'agencement des molécules, qui provient d'une minimisation de l'énergie, soit aussi à la polarité des atomes constituant le flocon (lui donnant sa forme si parfaite), mais encore du fait que les arrêtes se forment plus vite que les faces de l'hexagone, d'où provient en fonction de la température les différentes catégories des cristaux de neige.
Nous devons la classifications des multiples flocons au japonais Nakaya, qui le premier s'est penché sur les nombreuses apparitions possible de flocons de neige; la température et la saturation (concentration en vapeur d'eau dans l'air) sont les deux variables permettant la diversité de structures pour les flocons (telles que : les flocons en plaquettes, en étoiles, en colonnes aiguilles, en dendrites, ou encore en colonnes à capuchon et cristaux irréguliers).
Au cours du temps les manteaux neigeux sont donc formés sur le sol par différentes structures qui ne fondent de ce fait pas toutes en même temps, de plus les ramifications du flocon (sortes de fractales) fusionnent plus vite que le centre, donnant parfois au couches de neige inférieur une composition de petites boules de glace favorisant les avalanches.
Neige